Chantal Akerman – Cinéma, de notre temps: Chantal Akerman (1996)

http://img829.imageshack.us/img829/5936/snapshot20070719230631z.jpg

29f7c043f76a2bde437fd0d52a185152

Quote:
Paris, 1995. On the cutting table in a modest office building in central Paris lie Juliette Binoche and William Hurt in Un Divan à New York. Chantal Akerman Par Chantal Akerman is also almost finished. It’s a self-portrait for the series Cinéma de Notre Temps by order of La sept Arte and producer Thierry Garrel. Because who can tell more about Chantal Akerman than Chantal Akerman herself. Through the open windows we can hear shreds of sounds from other cutting tables gathering in the inner courtyard. Fall is still warm. An interview on too much and not enough cinema.

Quote:
Un autoportrait dans Cinéma, de notre temps… Pourquoi pas ? Le fondement de la série étant le désir d’un réalisateur de faire un film sur un cinéaste, il était certain qu’un jour quelqu’un oserait affirmer son désir de faire un film sur lui-même. Ce quelqu’un, c’est Chantal Akerman, à la recherche de son histoire et de ses films.

“Je me suis donc dit que si je devais faire quelque chose sur moi cinéaste, j’allais dans ce travail traiter tout mon travail antérieur comme des documentaires, au milieu desquels j’allais m’introduire comme personnage de fiction (…). Une fiction burlesque, un personnage burlesque, qui se cogne aux portes, renverse les verres, fait des fautes de français, et qui se demande toujours comment passer entre les
interstices du cinéma documentaire ou de celui qu’on appelle cinéma de fiction, entre les interstices du cinéma d’auteur et du cinéma commercial, qui fait tout le temps des sauts de puces entre les genres mais qui se retrouve toujours en face.”
Chantal Akerman.

Chantal Akerman écrivain, Chantal Akerman actrice, Chantal Akerman réalisatrice ! De Saute ma ville à Un divan à New York, les démarches sont multiples et les chemins discernables. Nous sommes en face d’un être qui n’additionne pas mais qui multiplie, démultiplie les images, les paroles, les sens, tout en revenant sans cesse aux fondations de son être et aux décors quotidiens essentiels.

Voilà la base d’un Cinéma, de notre temps qui arrachera beaucoup de vérité et donc de l’universalité à une réalisatrice qui, à force d’utiliser les chemins de traverse, a croisé l’essentiel du cinéma.

http://img829.imageshack.us/img829/5936/snapshot20070719230631z.jpg
http://img840.imageshack.us/img840/702/snapshot20070719230459z.jpg
http://img263.imageshack.us/img263/4112/snapshot20070719223505n.jpg

http://www.nitroflare.com/view/584B91123849BF7/chantal_akerman.avi
http://www.nitroflare.com/view/52AE18CBA2D26AE/Chantal_Akerman_par_Chantal_Akerman___Cin__ma__de_notre_temps__1996_.srt

Language(s):French
Subtitles:English

Bookmark the permalink.