Jean-Marie Straub – Le genou d’Artémide (2008)

Free Image Hosting at www.ImageShack.us

29f7c043f76a2bde437fd0d52a185152

Description:
quote: “It is easy to forget that the cinema is but light and shadow, and for such a simple admission, it takes someone like Jean-Marie Straub and Danièle Huillet to remind us of this vital fact.

Le Genou d’Artemide, to my knowledge Straub’s first film directed by himself after Huillet passed away, is really nothing but the sound of wind in the air, and the look of moving light through trees. There is a dialog too, of course, again adapted from Cesare Pavese like many of Straub/Huillet’s previous films, and fittingly it is about the vast distance between a mortal and the woman he loves, a goddess of dreams who encompasses all that is wild and wonderful, beastly and beautiful in the world. After the dialog, a series of wide-angle pans treat us to a near panoptic, resplendent vision of humanless forests, ending cryptically on what seems a grave or monument amongst the tree.

Like much of the Straub I have seen, the rich context and background, not only of the source text so beautifully embodied in voice and posture of the actors, but the locations themselves are something I am woefully ignorant of. But no previous knowledge is required to understand the tenor and wisdom, the passion of this handful of simple, but undeniably magnificent visions of light and sound. When Straub holds the last shot of a man in the film, the dialog complete, and the sun passes and moves the grove into shadow, it is evident that in the end light and shadow reign over the most beautiful of cinema, and can say things about loved ones, life, and death that words can never reach.”

Endymion : Écoute, passant. Comme à un étranger je peux te dire ces choses. Ne t’effraie pas de mes yeux de fou. Tu vois ce mont ? C’est le Latmos. Je l’ai gravi tant de fois dans la nuit, quand il faisait plus noir, et j’ai attendu l’aube entre ses hêtres. Pourtant il me semble ne l’avoir jamais touché.

L’étranger : Qui peut dire avoir jamais touché ce près de quoi il passe ?

Endymion : Je pense parfois que nous sommes comme le vent qui court impalpable. Ou comme les rêves de celui qui dort. Tu aimes, étranger, dormir le jour ?

Endymion, humblement convaincu de son irrémédiable solitude va ainsi appeler le sourire de la bête sauvage qu’il sait sa seule compagne. Cette bête qui pour revenir lui ordonne de ne plus jamais se réveiller est une partie de la déesse nature, Artémis Endymion aspire à lui toucher le genou. L’étranger, un dieu voyageur, Hermès sans doute, lui laisse entendre que son souhait sera exaucé.

Le film commence par quatre minutes de noir sur Le chant de la terre de Gustav Mahler, interprété par Kathleen Ferrier. Réalisé en juin 2007 par Jean-Marie Straub pour la première fois sans Danièle Huillet, décédée en 2006, cette introduction musicale est une sorte de tombeau qui lui est dédié.

Cette adaptation de La bête sauvage, deuxième conversation des Dialogues avec Leuco de Cesare Pavese (1947), prolonge De la nuée à la résistance et Ces rencontres avec eux adaptés des mêmes dialogues. Le choix de celui-ci avait été décidé avec Danielle Huillet. Il est d’autant plus important que Pavese l’avait désigné comme une sorte d’autoportrait avant de se suicider en disant : “Si vous voulez savoir qui je suis, lisez La Belva”.

Dans la mythologie Endymion est l’amant de Séléné dont il aura cinquante filles. Séléné obtient pour lui qu’il conserve sa beauté dans un sommeil éternel dans une grotte du mont Latmos en Carie. Séléné était parfois confondu avec Artémis. C’est elle qu’évoque le texte de Pavese.

Le film est dédié à Barbara et la féminité y est très présente. Le choix du titre en est une indication évidente. Mais il ne fait que signaler ce qui est déjà présent dans le texte de Pavese qui évoque féminité et jupes courtes.

Free Image Hosting at www.ImageShack.us
Free Image Hosting at www.ImageShack.us
Free Image Hosting at www.ImageShack.us

http://nitroflare.com/view/D9B0ECBE03A50B8/Le_genou_d%27artemide.mp4
http://nitroflare.com/view/61990FFD30BCCEB/Le_genou_d%27Art%C3%A9mide.srt
http://nitroflare.com/view/3BBDA17CBB267AC/Le_genou_d%27Artemide.srt
http://nitroflare.com/view/07236D13F92C457/Le_Genou_d%27Artemide-_eng_%28synchro_but_few_part_in_french%29.srt

Language(s) Italian
Subtitles included: French & English

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.