Marcel Ophüls – Yorktown (1982)

Commissioned by the French television channel Antenne 2, Yorktown covers the bicentennial commemoration of the Siege of Yorktown, near the end of the American Revolutionary War, where the Americans and their French allies defeated the English. The festivities celebrating Franco-American friendship give Ophuls some amusement, as he takes a gleefully ironic look at the formally “friendly” meeting between Mitterand and Reagan, or exposes the absurdity of patriotic folklore. Much to the viewer’s delight, he is not at all reluctant to ask disruptive questions.

Film joyeux, réalisé avant Hôtel Terminus, son documentaire sur Klaus Barbie, qui pour le coup est un film malheureux que Marcel Ophuls évite de revoir, Yorktown, le sens d’une victoire signe, en 1981, les retrouvailles passagères du cinéaste avec l’audiovisuel public français. A quoi tient cette joie ? La légèreté de la commande ? L’absence de problème de financement ? Un tournage où règne le plaisir de travailler entre amis ? L’allégresse liée au sujet y est aussi pour beaucoup. Le film, autour des cérémonies qui commémorent la bataille de l’armée américaine et de ses alliés français à Yorktown, moment symbolique de la guerre d’indépendance contre les anglais, tranche avec ce qui travaille la plupart des films de Marcel Ophuls : le passé nazi, l’histoire qui ne passe pas et fracture aussi bien les sociétés que les identités. Un bref échange avec François Mitterand à peine élu n’y change rien. Yorktown, le sens d’une victoire est, comme l’écrit bien Vincent Lowy dans son livre sur l’œuvre de Marcel Ophuls, « un film sans colère, où l’on ne trouve aucune urgence, aucune contestation. Où il n’est pas important d’être juif ou pas. Un film sans ennemi »










http://www.nitroflare.com/view/B8CC1CC16906EEC/Yorktown_%28Marcel_Ophuls%2C_1982%29.mkv

Language(s):English, French (1 track)
Subtitles:French (for English parts) (hard)

Bookmark the permalink.